Conception transmédia


Il y a maintenant quelques années que nous parlons de narration transmedia, il semblerait que le concept commence à être largement adopté par les acteurs de la création numérique, audiovisuelle et cinématographique et l’envie est grandissante pour chacun de s’adonner à cette nouvelle manière de penser la narration.

Que ce soit par méconnaissance des enjeux techniques des supports numériques ou par manque de cadre méthodologique, il est souvent difficile de savoir comment aborder la phase de conception des expériences transmédia.

Prospexity intervient sur la phase de conception narrative de vos projets avec un regard extérieur, objectif et systémique. Issue de la méthologie du design de services et d’expérience, notre réflexion se décompose en plusieurs étapes simples lors desquelles nous faisons intervenir le client afin de retranscrire au mieux ses ambitions créatives et conserver le sens et l’intensité du message.

Expérientielle, la première approche consiste en la définition de l’ensemble des extensions narratives, de leurs objectifs, de la typologie de l’audience du projet et la représentation du système sous forme de modèle conceptuel.
Que raconter sur quels supports et pourquoi ? Si aucun objectif fort ne justifie l’usage d’un support, nous devons remettre en question sa présence dans le dispositif.
Au niveau systémique – vue d’ensemble du dispositif – nous engageons ensuite la définition des interactions entre les entités du projet.
Quelles seront les interactions entre supports et audience (points d’entrée/sortie), audience et audience (communauté), audience et contenus (engagement), contenus et contenus (intrications narratives), supports et supports (mécanismes de diffusion).
Une fois cette étape réalisée, nous obtenons une direction scénique claire de l’ensemble du projet, qu’il ait à être orchestré sur plusieurs jours ou plusieurs années.

Immersive, la seconde approche ne se concentrera que sur la manière dont l’expérience sera ressentie par l’utilisateur final. Elle est essentielle dans le sens ou les groupes « type » d’utilisateurs identifiés lors de la première phase n’ont pas les mêmes attentes alors que le succès de l’expérience dépend de chacun. Beaucoup plus proche de l’histoire, elle est l’étape idéale pour la définition des éléments permettant d’accroître la sensation d’immersion de l’audience dans l’univers narratif, les mécanismes ludiques et tout ce qui permettra de susciter son intérêt et renforcer son engagement.